Ce matin, il pleut. Nous décidons de quitter notre bivouac en direction de la frontière.

Un dernier regard sur ces abris de pique-nique emballés 😊

Le GPS nous indique une route non goudronnée pour rejoindre la frontière… Nous sommes un peu sceptique. Que nenni… Nous y voilà à la frontière !!

Des travaux de construction d’un nouveau poste frontière sont en cours 😊

Oups… Nous revoilà dans la file des camions

Une organisation différente se déroule à ce poste frontière. Les voitures sont garées d’un côté et les camions de l’autre.

Marc va plaider notre cause auprès de la jeune femme qui fait l’enregistrement et la réponse tombe… rendez-vous avec les camions 😤.

Notre numéro d’immatriculation du véhicule est enregistré et nous devons attendre qu’il soit affiché sur le panneau pour partir. Enfin, notre numéro d’immatriculation s’affiche au bout de 4h30 d’attente 😭😭😭 !!!

Le passage de frontières aura pris en tout 7h30 pour s’entendre dire a la fin que n’avions rien a faire avec les camions… comme d’habitude 😭😭 !! Heureusement, il tombait des trombes d’eau. Nous n’avons, ainsi, pas eu ainsi l’impression de perdre une belle journée ensoleillée. Nous en avons profiter pour lire 😊.

Nous sommes enfin en Lettonie à 20h. Un beau coucher de soleil nous accompagne pendant notre recherche d’un bivouac.

Nous nous poserons près… d’un cimetière 😊 !

Voilà, notre voyage d’un mois en Biélorussie s’achève aujourd’hui. Au cours de notre périple, nous avons parcouru 2062 km.

La Biélorussie est un pays fait pour les amoureux de la nature. La campagne, les forêts, les lacs, les étangs… tout est beau !

Un seul regret… Compte tenu de la période, nous n’avons vu que deux cerfs et de rares oiseaux durant notre séjour car la Biélorussie est aussi le paradis de la faune sauvage !!

Toutes les villes disposent de beaux espaces verts. Ce qui nous a frappé également c’est la propreté des villes et des villages. Tout est très bien entretenu et joliment fleuri.

C’est un pays avec une histoire douloureuse comme beaucoup de pays de l’Europe de l’Est. C’est peut-être une des raisons pour laquelle ils sont froids et distants au premier abord, et ensuite la glace se rompt rapidement. Nous avons fait de très belles rencontres au cours de notre séjour.

Grâce à l’assistance de Jean-Marc Bourlet, nous avons pu découvrir deux belles réserves : Sergeyvichi et Berezinski. Il a mis à notre disposition deux guides dont Maria avec laquelle nous avons découvert entre autre Brest et Minsk. Maria a participé également à l’organisation de nos sorties.

L’aide de Jean-Marc nous a été précieuse car le tourisme n’est absolument pas développé. Rien n’est fait pour les étrangers et il est très difficile de trouver les informations. Les biélorusses ne parlent pas du tout ou très, très peu anglais.

Bref… Nous avons découvert un beau pays et des autochtones très chaleureux et accueillants !!!

Maintenant direction la Russie 😉


3 Commentaires
  1. Bravo pour ces reportages quasi quotidiens qui nous ont fait découvrir ce lointain pays : tout en langue française, sans attendre des heures à la frontière et en savourant toutes les anectodes.
    Un GRAND MERCI !

  2. Vous êtes toujours sous ‘ hauutesurveillance’ je suis au RdV de chacun de vos billets👍👍👍👍En route pour Valloire depuis Lisbonne : il faut déjà le vouloir 3 jours & 1 750 km !!Bises 😘😘

    1. Bonjour les amis. Oh la la, 600 km/ jour, ce n’est pas un rythme de retraité ça 😉 Bon séjour à Valloire et profitez bien.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.