1er septembre, nous prenons la route pour Samara. C’est une journée de liaison…sans photo !!

Le 2 septembre. Et nous voilà sur la transsibérienne Sud !

Une particularité des autoroutes russes… vous pouvez faire demi-tour. Une voie est prévue à cette effet et ainsi vous n’êtes pas obligés d’attendre la prochaine sortie qui vous amène quelques fois à plus de 10 km de votre point initial. Et cela évite de faire de coûteux ponts. Astucieux, non ?

Des passages piétons sont également prévus. Pas facile de traverser au milieu de ce flot incessant de camions et de voitures qui roulent très vite !!

Nous avons quitté les plaines marécageuses et devant  nous s’étendent des kilomètres de champs cultivables… impressionnant la démesure de ce pays !! Le moindre champ doit faire 500 hectares. Les exploitations agricoles françaises ont une surface moyenne de 55 hectares …

Nous entrons dans l’Oural. Les maisons se cachent derrière les sapins.

Le paysage est plus verdoyant et le relief plus montagneux.

Une belle forêt nous accompagne tout au long de notre route.

Marc est intrigué par tout cet étalage d’ustensiles en aluminium. A quoi cela peut-il servir ?  Ce sont des alambics ! Tout au long de notre traversée montagneuse dont l’altitude a culminé à 1000 m (ça nous change de la Mongolie !) nous avons croisé de nombreux magasins de ce genre. On y trouve des samovars, des souvenirs, des bouées gonflables pour les enfants, des bateaux gonflables…un vrai bric à brac !!!

Les montagnes de l’Oural.

Notre bivouac du soir loin de la route car la circulation est incessante sur la transsibérienne…un peu de calme pour la nuit 🙂

le 3 septembre – Ambiance d’automne matinale.

Après une bonne nuit au calme, nous revoilà sur la transsibérienne sud !! Et toujours, les petites boutiques.

Nous arrivons à Oufa et le petit demi-tour bien pratique qui vous évite des kilomètres inutiles 🙂

Sur le parking du centre commercial, ce monsieur nous a demandé de lui donner un peu d’air pour regonfler ses pneus.

La patinoire dans le centre commercial. Déjà à Omsk, nous avions été étonnés de trouver ce genre d’animation qui est très appréciée par les russes.  Une patinoire dans le centre commercial Saint Sébastien à Nancy … une idée à creuser ? 🙂

Nous avons quitté l’Oural et maintenant ce sont de grandes plaines à perte de vue.

Quelques petits forages pétroliers au bord de la route.

Des champs de tournesols à perte de vue.

Ils sont encore plus beaux de près !!

Quel beau graphisme !!

Toujours ces grandes étendues à perte de vue !!

Notre bivouac du soir. Toujours au calme en retrait de la transsibérienne ….

Le coucher de soleil du bivouac du soir … Indispensable pour passer une bonne nuit 🙂 !

 

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.