Départ du lac Achit ce matin.

Juste avant le départ, passage près du lac pour laver les camions.

Sauf que près du lac, le sable est mou, très mou …

La sanction est immédiate compte tenu de notre poids. Sur la photo ci-dessous, il ne reste que que 2 ou 3 centimètres avant que le pont arrière ne soit posé.

La solution : on dégonfle !

On dégonfle beaucoup : 1 kg à l’avant au lieu de 4 sur route et 2 kg à l’arrière au lieu de 7,8

Ensuite, on passe la première et le camion repart comme si de rien n’était.

L’empreinte des pneus avec ce niveau de pression fait au moins 40 centimètres de large.

Et maintenant, on regonfle !

Un petit garçon est venu nous dire bonjour. Il repart avec un petit colis, tout en faisant tourner sa chambre à air.

Sur la notion de pistes parallèles … Faites votre choix !

Le temps sec et l’absence de vent favorisent la poussière. Celle-ci est due tant aux véhicules qu’aux moutons qui dévalent la colline. Le berger a laissé sa moto pour aller les récupérer.

Une jolie rivière coule dans ce canyon : la Khovd Gol

Les chauffeurs locaux parcourent les pistes à des vitesses que nous ne saurions utiliser.

Les bords de la rivière ressemble à un petit paradis vert

Certaines pluies creusent de profondes ravines (2 à 3 mètres sur la photo)

Arrivée sur Ölgii

Les briques d’argile séchée sont très utilisées

L’argile est aussi utilisée comme enduit extérieur

Notre bivouac du soir près de la ville

Lundi 20 août : passage au service vétérinaire mongol pour obtenir un certificat de bonne santé pour Tom en vue du passage dans 2 jours de la frontière Mongolie – Russie

Le vétérinaire officielle est venu sur place pour établir le certificat. Coût : 2100 tugrik, la monnaie mongole, soit à peu près 0,70 € …

Puisque l’on parle animaux, voici quelques clichés de la faune citadine :

La place principale de la cinquième ville de Mongolie (28500 habitants). La ville d’Ölgii est la capitale de la province de Bayan-Ölgii et la dernière grande ville avant la frontière avec la Russie. Elle se situe à une altitude de 1710 mètres. La ville accueille environ 29000 habitants, principalement d’origine kazakhe. Le kazakh est la première langue parlée à Ölgii. La ville est réputée pour son festival des aigles qui se déroule en octobre…nous ne serons plus là !!! Ölgii était le centre de l’Islam en Mongolie, et ce jusqu’aux purges religieuses de 1930 sous le régime soviétique.

Nous allons visiter le musée de la province de Bayan – Ölgii

Un charme désué

Le bazar du centre ville (fermé ce jour là)

Distribution de vêtements pour enfants. Il y a foule.

Deux charmantes jeunes filles nous aideront à trouver un magasin où nous pourrons acheter des CD de musique mongole.

Nous rejoindrons ensuite notre bivouac. Vue sur la ville côté Nord

Vue sur les montagnes côté Sud, que nous explorerons demain.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.