Aujourd’hui, nous allons découvrir le marais vendéen en participant à une très intéressante visite guidée en canoé. La bonne nouvelle, c’est qu’il n’y a quasiment pas de moustique car il y a beaucoup de poissons. Et il y a beaucoup de poissons car l’eau est chargée d’argile et les nombreux oiseaux ne les voient pas CQFD

L’eau est douce et le niveau est constant car les canaux sont fermés par des écluses.

Le milieu est particulièrement adapté pour le développement du ragondin qui est classé comme nuisible. Celui-ci n’a aucun prédateur naturel à l’âge adulte en France, faute de caïman ou de puma comme dans sa région d’origine … Il est donc piégé car chaque femelle agée de plus de 6 mois a deux ou trois portées par an de cinq ou sept petits en moyenne.

Les propriétaires sont obligés de protéger leurs rives sinon ils perdent quelques mètres carrés chaque année à cause des galeries de ragondin (jusqu’à 7 mètres) qui déstabilisent les berges.

Vue sur le village de Sallertaine

Retour au village et passage par le jardin public assez joli

Notre bivouac de ce soir près d’un bras du marais.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.