Petite balade matinale au bord du marais vendéen avant de quitter notre bivouac en direction de l’île de Noirmoutier

Un bel endroit mais le voyage continue.

Nous faisons une halte aux salines du Breuil. Nous sommes accueillis par Analia. Avec son mari Julien, ils ont repris cette exploitation il y a 5 ans.

A l’occasion d’une reconversion professionnelle, ils ont décidé de devenir paludiers.

Sous l’Ancien Régime, les paludiers étaient ceux qui récoltaient le sel, le terme de sauniers désignait ceux qui le transportaient pour le vendre.

Les marais salants se situent dans un polder dont le niveau sous la mer est bien visible sur la photo ci-dessous, bien que prise à marée basse.

Des canaux sillonnent les marais pour alimenter les bacs de réserve d’eau salée

Quelques anguilles par ci, par là dans ceux-ci

Même à sec, c’est assez joli

La saison du sel est terminée aussi nous n’avons pas pu assister aux gestes augustes du paludier récoltant le sel.

Dans quelques jours, le marais sera recouvert d’eau de mer afin de le protéger des affres de l’hiver. Dès le mois de mars, l’eau sera évacuée. Les paludiers préparerons ensuite les oeillets, ce sont les bassins de récolte.

La fleur de sel est récoltée à la surface de l’eau d’où sa couleur blanche. La récolte doit se faire délicatement afin de ne pas prélever d’argile. Le gros sel, quant à lui, repose au fond du marais.

Nous en profitons pour acheter de la fleur de sel et du sel marin préparé à base d’aromates et d’agrumes pour cuisiner le poisson. Après cette très agréable visite, nous partons en direction du passage du Gois.

Nous faisons une petite halte au port du Bec

qui lutte contre l’envasement

Nous voilà au passage du Gois

Nous arrivons sur la côte de l’île de Noirmoutier

Petite dégustation d’huitres n°1 et n°2 avec un petit verre de muscadet

Il est toujours très important de finir sur une petite note sucrée 😉 !!

2 Commentaires
  1. Ca y est, j’ai rattrapé tout mon retard ! Je sais tout de votre périple qui donne la sensation d’être pas mal du tout ! Grosses bises

  2. Notre France est belle…partout !
    Vous nommez la dernière photo « une petite note sucrée « ….et une « grosse » c’est comment ?
    Bises les amis.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.