25 avril : Dubrovnik
27 avril : Entrée au Monténégro

Un dernier regard sur Dubrovnik sous un beau soleil matinal et nous quittons la ville en direction du Nord-Est avec comme premier objectif la petite ville de Trebinje (25 000 habitants, 93% de bosno-serbes et 3% de bosniaques) à 33 km de là.

Nous quittons la côte et ses îles.

Trebinje est la ville la plus touristique de la République Serbe de Bosnie. Pour rejoindre la vieille ville, nous traversons un grand parc au sein duquel se trouve l’église orthodoxe de la Transfiguration (1888-1908).

Que ce soit dans les églises orthodoxes ou baroques, l’intérieur est toujours magnifique, rien à voir avec les églises chrétiennes beaucoup plus sobres.

Dans le parc il y a aussi un moment érigé en l’honneur des soldats de la 2ème guerre mondiale qui ici, comme en Russie, est datée 1941-1945. Le texte en dessous signifie : « Aux combattants tombés dans la lutte contre le fascisme »

Nous arrivons ensuite dans le petit cœur de ville (2,5 hectares), entouré de remparts (18ème siècle). La vieille-ville fut créée par les Ottomans au début du 18ème siècle. Ce quartier était majoritairement occupé par des bosniaques (musulmans). Ils en furent chassés durant la guerre de 1991. Les mosquées furent presque toutes rasées et les habitations, pillées ou incendiées. Malgré une coûteuse restauration achevée en 2019, la plupart des familles musulmanes ne sont pas revenues.

En basse saison, les places et ruelles sont très agréables à parcourir.

La mosquée de l’Empereur date de 1719. Les nombreuses alimentations électriques en attente sont plus récentes 🤣

Nous ressortons de la ville pour rejoindre la rivière Trebišnjica qui coule au pied des remparts.

La Trebišnjica est une rivière qui s’écoule en Bosnie-Herzégovine, au Monténégro et en Croatie. Il s’agit d’une rivière partiellement souterraine avec au total 89 km en sous-sol sur un total de 187 km. C’est étonnant car elle a un débit important, qui est d’ailleurs exploité par plusieurs centrales. En particulier, en 1979 une centrale électrique (Čapljina) de 430 MW a été créée avec deux réservoirs de 12,5 millions de m³. Pour éviter que de l’eau ne s’écoule dans des cavités souterraines au lieu de passer par la centrale, le lit du réservoir de retenue a été bétonné sur 67 km 😱

Le pont Arslanagić, d’une longueur de 80 mètres, date de 1574 mais il n’est ici que depuis 1972. En effet, il a été déplacé pierre par pierre de 1966 à 1972 lors de la construction du barrage évoqué précédemment, autrement il aurait été englouti.

La transparence des eaux de Bosnie… La truite est d’ailleurs souvent au menu des restaurants.

Les hirondelles s’en donnent à cœur joie.

Nous sommes ensuite montés en haut d’une petite colline (130 mètres au dessus de la ville) sur laquelle l’église orthodoxe Hercegovačka Gračanica a été construite en 1999. L’endroit est très calme.

Patit amphithéâtre avec vue sur le vieux pont et la ville.

Les montagnes entourent la ville. Sous le soleil, c’est assez joli.

Un œil attentif trouvera peut-être le parking de ce matin où nous avons laissé le camion 😜

Camion que nous rejoignons pour reprendre la route, non sans rendre une petite visite au monastére de Tvrdos, construit sur les fondations d’une église du 4ème siècle et qui produit du vin depuis le 15ème siècle. Nous ne le goûterons pas, tout est fermé.

Nous reprenons la route en direction du parc national de Sutjeska près de la frontière avec le Montenegro. Au loin, on aperçoit déjà les sommets enneigés des Alpes dinariques qui marquent la frontière entre la Bosnie-Herzégovine et le Monténégro.

Le sommet du côté Bosnie-Herzégovine est le Bosanski Maglić qui culmine à 2386 mètres.

La route qui nous mène au parc national, bien qu’en très mauvais état, est très fréquentée par les poids-lourds. Comme il est interdit de doubler, nous serpentons joliment et lentement 😜 les uns derrière les autres 😁. Heureusement, ils se sont arrêtés l’un après l’autre pour laisser passer les véhicules qui les suivaient, dont nous.

Nous voulions bivouquer sur le parking du centre d’information du parc mais un gardien nous a dit que ce n’était pas possible. Il nous a conduit gentiment au camping du parc… qui n’est pas ouvert ! Nous serons tout seuls.


En savoir plus sur Home 4x4

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

25 avril : Dubrovnik
27 avril : Entrée au Monténégro

4 Commentaires

  1. JC 30/04/2023 à 15h58- Répondre

    C’est bien continuez 😀

    • Marc et Geneviève 02/05/2023 à 11h04- Répondre

      Merci 😘

  2. Marie Cecile 29/04/2023 à 20h38- Répondre

    Tres belles photos ! Encore merci pour ce partage et toutes ces explications..

    • Marc et Geneviève 29/04/2023 à 20h54- Répondre

      On essaye de s’appliquer 😜 !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


En savoir plus sur Home 4x4

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.