28 avril : Durmitor National Park
30 avril : Péninsule de Prevlaka

Nous quittons Zabjlak et nous nous retrouvons au milieu des montagnes karstiques où la végétation peine à se développer.

Au loin, on aperçoit les différents reliefs montagneux qui confirment que le Monténégro n’est pas un plat pays !

On trouve quand même quelques cultures au milieu de tout cet environnement de pierres.

Nous arrivons à notre destination : le monastère d’Ostrog. La route pour y arriver est très sinueuse, étroite et pour clôturer la description… ornée de 2 tunnels de hauteur inconnue 🤕 !

Renseignements pris auprès d’un chauffeur de bus local, nous décidons de ne pas nous lancer dans l’aventure et prendrons un taxi. Notre charmant chauffeur dispose d’une carte « handicapé » qui lui permet de monter jusqu’au parking ultime 😉. Il nous déposera donc à l’entrée du monastère.

Le monastère d’Ostrog est construit à flanc de falaise, à 900 m au-dessus de la vallée de la Zeta. Il est le site le plus important du Monténégro pour les chrétiens orthodoxes. Il attire plus d’un million de touristes par an.

L’édifice fut fondé par le métropolite de Zahumlje-Hérzegovine, Basile Jovanovic (ou Vasilije), dans la deuxième moitié du 17ème siècle après que son monastère fut détruit par les ottomans. Basile mourut le 29 avril 1671 et quelques années plus tard, il fut canonisé.

Le Monastère de Donji se situe 2km en-dessous. C’est de là que partent les pèlerins. Certains font le chemin (environ 2 km) chaussures à la main.

Le monastère est donc dédié à Saint Basile d’Ostrog (Sveti Vasilije Ostroški) dont des reliques sont conservées dans une chapelle du 17ème siècle. C’est un lieu de pèlerinage réputé pour ses guérisons miraculeuses.

L’entrée du monastère.

Les pèlerins peuvent se procurer des couvertures pour dormir sur le site à même le sol. Il existe aussi quelques dortoirs. Ce qui est surprenant, c’est l’âge élevé des pèlerins qui dorment à l’extérieur. Il ne fait encore que 4 degrés la nuit 🥶 ! La foi rend plus fort 😊

Geneviève dubitative…

Les pèlerins font la queue pour accéder à la chapelle où sont gardés les relique de Saint Basile. Une très grande ferveur se dégage du lieu. Nous ferons donc la queue pour les voir (pas de photo, elles sont interdites).

On est vraiment à flanc de falaise.

Après la visite de ce lieu plein de tolérance religieuse où les trois confessions orthoxe, musulmane et catholique se cotoient dans la même croyance (les reliques conservées de Saint-Basile d’Ostrog sont miraculeuses et permettent d’être guéris et de faire face aux difficultés de la vie), nous partons en direction des Bouches de Kotor. Elles sont inscrites au Patrimoine Mondial de l’Unesco depuis 1979.

Pour rejoindre notre bivouac du soir, nous repasserons la frontière avec la Croatie. Le douanier a été surpris de nous voir car ce poste-frontière n’est pas prévu pour des gros véhicules 😉. Nous avons été obligés de rabattre les rétroviseurs 🤣 mais ça passe !!

Nous voilà sur la pointe la plus méridionale de la Croatie loin du tumulte des villes balnéaires. Nous partagerons le lieu avec un couple d’allemands en partance pour l’Albanie et la Turquie.

Nous clôturons cette journée avec le coucher du soleil et après avoir bu une petite bière avec d’autres voyageurs au petit bar qui jouxte notre bivouac 😉.


En savoir plus sur Home 4x4

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

28 avril : Durmitor National Park
30 avril : Péninsule de Prevlaka

2 Commentaires

  1. cricri 01/05/2023 à 8h29- Répondre

    Pas de problème de température élevée pour le moment, vu vos tenues vestimentaires.
    Surprenant ce lieu de pèlerinage.

    • Marc et Geneviève 01/05/2023 à 9h42- Répondre

      C’est vrai qu’une telle dévotion surprend…on n’est pas habitué ! Notre bref passage en Croatie nous a permis de mettre les blousons de côté. On espère que ça va durer 😜 !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


En savoir plus sur Home 4x4

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.