Ce matin nous allons voir la faille d’Eldgja. Pour y aller il faut franchir un gué dont l’entrée et la sortie sont décalées ce qui obligent à cheminer dans la rivière

Depuis la F223, nous avons une vue plongeante sur la cascade Ofaerufoss

Vue du bord opposé de la faille

Nous descendons dans le fond de la faille. Un petit névé, dont la photo ne rend pas la pente mais sans risque car finissant dans une belle zone herbeuse, nécessitera la “taille” de quelques marches pour progresser car personne n’est passé avant nous

Et nous arrivons au pied de la cascade

Vue sur l’extrémité Nord de la faille

Vue sur le sentier qui nous a permis de descendre. On aperçoit les camions garés tout en haut de la faille

La cascade Ofaerufoss de près

Puis nous remontons vers les camions

pour prendre notre déjeuner avec une très belle vue avant de poursuivre la route

Notre parking offre une belle vision sur la région

Puis c’est le même gué mais dans l’autre sens

Comme Jean le connaît, il accélère un peu ce qui provoquera une belle vague qui nécessitera que Geneviève décampe assez rapidement …

Puis nous prenons la piste F233 et des paysages très verdoyants apparaissent

Un nouveau gué avec un peu de courant (= à pied, il faut faire attention de ne pas être emporté si l’on va trop vers la droite de la photo) mais surtout pas mal de grosses pierres sous l’eau qui nécessite une reconnaissance pour certains en véhicules de location (après avoir tombé le pantalon). Cette tâche est habituellement dévolue aux femmes, les hommes devant tenir le volant !!!

Jean expérimentera la chose avec Fabienne après avoir choisi une trace différente de la mienne. La créativité en la matière n’est pas toujours bonne et un gros rocher entre les deux essieux immobilisera quelques temps le camion

Nous reprenons la route après cette petite pause rafraîchissante qui nous aura valu de mouiller pieds et bottes (personnellement, impossible de tenir dans l’eau sans chaussures, non pas à cause des cailloux, mais de la température de l’eau extrêmement fraîche)

Vue sur le glacier Myrdalsjökull

Un nouveau gué où l’on voit bien où l’on entre dans l’eau mais impossible de voir où l’on sort, et encore moins le cheminement à suivre. Jean mettra ses bottes (les seules encore sèches à cette heure !) pour évaluer la profondeur de l’eau et la nature du sol, avant de traverser sans problème

Nous poursuivons sur le piste F232 au plus près du glacier

Nous découvrons une petite dépression tapissée de mousse fluo

Gués, cascades, rivières, vues sur le glacier et grandes étendues de lave se succèdent

Notre bivouac du soir sera au sein de la Guest House Glacier View d’Hrifunes, une excellente adresse découverte il y a 4 ans grâce et avec Arnaud Guérin, guide et photographe fin connaisseur de l’Islande

où nous prendrons un excellent repas préparée par la maîtresse de maison Elin en compagnie d’australiens et d’américains

Les desserts seront pris sur la terrasse à l’extérieur (inutile de vous dire que la glace ne fond pas très rapidement …)

Une touriste nous montrera l’état de ses semelles de chaussures. Par endroit, le sol islandais est assez chaud et il convient d’être prudent …

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.