Nous prenons la route sous un ciel magnifique

Là, nous devrons rebrousser chemin, non seulement à cause du poids …

mais aussi de la hauteur pas vraiment suffisante

sans parler de l’état général du pont …

Un autre pont nous permettra de passer après un petit détour

Visite de la faille enchantée de la rivière Holtsa

avec une eau toujours aussi transparente

Visite du monastère isolé de Pykkvabaejarklaustur (facile à prononcer non ?) sur la F211 dont il ne subsiste que l’église, rénovée récemment, et le cimetière. Nous constaterons, une nouvelle fois, que la longévité des islandais était importante à la fin du 19ème siècle avec de nombreux octo et nonagénaires.

Site offrant par ailleurs une belle vue sur le glacier Myrdalsjökull

Petit tour au pied du massif d’Hjörleifshöfdi avec ses ondes de lave caractéristiques

et petite marche pour aller voir la mer, mais après 20 minutes nous nous rendons compte qu’elle est encore bien loin et nous ferons demi-tour

En route vers Vik et les premiers parapentistes que nous n’ayons jamais vus en Islande

Notre bivouac du soir sera donc à Vik, avec une importante concentration de touriste (côte sud oblige) mais le camping est très vaste. Au programme : lessives, nettoyage des camions, et un peu de repos !

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.