Ce matin nous retournons à la croix posée sur le rocher du Caire pour observer les vautours.

20 à 25 minutes de montée en plein soleil pour rejoindre la croix que l’on aperçoit au loin.

Depuis cet endroit, on peut voir la réunion de trois vallées sur les flans desquelles volent les vautours. On est au cœur des Baronnies provençales.

Un peu d’histoire : Les vautours ont disparus du sud de la France, il y a plus d’un siècle en grande partie à cause du poison utilisé pour détruire loups et ours. L’interdiction de dépôt de cadavres dans la nature a également contribué à leur raréfaction. En 1987, l’association «Vautours en Baronnies» lance le programme de réintroduction des Vautours fauves et moines.

On assiste depuis au retour spontané du Vautour percnoptère et du Gypaète barbu. Les Vautours évoluent désormais sur un territoire de plus de 8000km2 dont le cœur de la colonie se situe dans les gorges de l’Eygues entre St May et Rémuzat (informations tirées du site “Drôme Provençale, l’essentiel”)

Ensuite, que la fête commence !

Après ce beau spectacle et s’être régalés à photographier ces beaux oiseaux, il est temps de redescendre au camion et de repartir. La route qui nous mène à la vallée est très étroite et le vide nous tend les bras 🤯. En plus, avec le camion, il nous est impossible de croiser un véhicule même si celui-ci se met dans les places prévues à cet effet.

A force de réfléchir à notre descente (il faut l’avouer, cela nous stressait un peu 😜), nous avons eu une idée géniale💡. A notre arrivée sur le parking, nous avons demandé à des personnes avec lesquelles nous avions sympathisées de nous servir d’ouvreur. Elles avaient pour mission de prévenir les véhicules montant de notre arrivée. Ceux-ci avaient le temps de bien se garer et leur éviter une désagréable marche arrière sur une route étroite et vertigineuse. Grâce à leur aide, la descente s’est déroulée sans problème. Afin de les remercier de leur gentillesse, nous les avons invités à prendre un verre.

Cette péripétie nous a permis de rencontrer des gens charmants. Ils sont propriétaires d’un gîte qui semble magnifique, le “Mas Marysette” à Loriol du Comtat près de Carpentras dans le Vaucluse. C’est sûr, nous irons leur faire un petit coucou lorsque nous passerons dans la région.

Et nous voilà repartis en direction du col de l’Homme Mort (1213 m). Un joli bivouac avec une très belle vue sur le plateau d’Albion et le Mont Ventoux.

2 Commentaires
  1. Superbes photos de vautours . Bravo au photographe ! J’en vois souvent dans les Pyrénées et posés ils sont très impressionnants.

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.