16 juin, après une belle nuit au bord du lac, petite promenade matinale avec Tom.

Le lac Baïkal est le plus grand réservoir d’eau douce de la planète soit 23,6 millions de m3. Il pourrait alimenter la population mondiale pendant 40 ans. Sa longueur est de 636 km et sa largeur est de 79 km. Sa ligne côtière est de 2 000 km !! Il est de très loin le premier par sa profondeur soit 1642 m. Son eau est très pure … jusqu’à quand ? L’île d’Hokhlon est pleine de déchets, les poubelles ne sont pas ramassées et les plastiques et autres détritus sont emportés par le vent…

Vue sur notre bivouac

Quel beau panorama !

Tom est en admiration devant tant de beauté et hume l’air du large

Après la balade rien ne vaut une bonne baignade

Nous prenons la route et décidons de nous promener sur un petit isthme.

Nous rencontrons de courageux russes qui n’hésitent pas à ce baigner dans cette eau glacée … nous … pas envie du tout 🤪 car l’eau est vraiment trop froide !!!

L’eau est d’une transparence incroyable !

Une tombe à la pointe de la colline

L’orage au loin donne une lumière magnifique

La rue principale de la ville après l’orage…

Tom est épuisé après cette journée bien remplie et très sportive. Il n’est plus habitué après tous ces mois de restrictions et de convalescence. Il a décidé de se reposer et ne veut pas descendre 😀 !

On ne se lasse pas de ces belles lumières.

17 juin au réveil, nous avons de la compagnie …

Les routes sur l’île, au loin on voit les camions

Il y a plein de petits combis qui arrivent de toutes parts et qui transportent les touristes… en majorité chinois !

D’autres pistes

Mauvaise nouvelle, Marc s’est rendu compte en roulant sur une piste boueuse que les blocages du différentiel central ne fonctionnaient plus. C’est très embêtant car nous ne pouvons plus manœuvrer en terrain difficile et c’est absolument indispensable pour notre périple en Mongolie. Nous décidons d’aller au garage MAN d’Irkoutsk …

Nous laissons nos amis sur l’île et nous nous dirigeons vers l’embarcadère qui nous ramènera sur la bonne terre de Russie. Quelques photos avant de quitter ce bel endroit

Nous prenons le bac

Et nous voilà au garage MAN d’Irkoutsk.

Dès notre arrivée à 19h, dimanche soir, nous sommes pris en charge par les mécaniciens du garage. Il s’occuperont de nous jusqu’à 21h 30 … incroyable ! Ils ont des horaires qui seraient inimaginables en France. Ils n’ont pas trouvé d’où venait le problème mais ils ont diagnostiqué qi’il était électrique et non pas mécanique. Ça se répare plus facilement… ouf 😅 !

Nous dormons sur le parking du garage et ils s’occuperont à nouveau de nous demain matin.

Un petit chien intrigué par notre gros camion et Tom… surtout 😊 !

18 juin, les mécaniciens ont trouvé l’origine de la panne. C’est une toute petite pièce qui a été oubliée lors de la révision et du remontage de la boîte de transfert réalisés avant notre départ…c’est balot !!

La petite pièce est remise à sa place et nous pouvons repartir… tout fonctionne bien !!!

Nous retrouvons nos amis en fin de journée au bord du lac Baïkal

Notre bivouac du soir toujours sur les berges du lac

2 Commentaires
  1. Coucou on voit que tout se passe bien tant mieux après la foule la nature que de souvenirs à votre retour quel est le décalage horaire et combien de km déjà parcourus?? Bisous à vous tous à bientot

    1. Nous sommes au maximum du décalage horaire pour ce voyage = 6 heures de plus qu’en France
      Il est vrai qu’après presque 11000 kms parcourus, nous avons tourné sur le globe de plus de 90°
      Bientôt la Mongolie !

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.