A proximité de notre bivouac se trouve tout un ensemble de pierres aux formes très arrondies que nous allons découvrir à l’occasion d’une petite balade du matin

Elles peuvent avoir une certaine taille

et des formes étonnantes !!

Parfois les rochers prennent des formes qui nous rappellent certaines images. Là, une tête de Tyrannosaurus rex non ???

Une ancienne bergerie. Aucune herbe au sol car celui-ci n’est constitué que d’anciennes déjections …

Comme toujours, beaucoup de restes d’animaux qui font la joie de Tom

De jolies fleurs et graminées décorent le sol.

Celui-ci ne s’envolera pas à notre passage. Il n’a pourtant pas l’air blessé. Avec tous les rapaces qui passent régulièrement au dessus de nos têtes, son espérance de vie semble limitée.

Nous poursuivons la route vers le lac Hyargas avec toujours un ciel chargé qui est très apprécié des photographes

On ne le voit pas bien sur la photo mais il y a un mongol qui est en train de charger les poubelles dans son camion. Il semblerait donc que quelque chose existe en la matière. Jusqu’à présent, nous en doutions et nous pensions que l’incinération locale individuelle était le seul mode de traitement existant en Mongolie

Un motel en bord de route. Il est vrai que le lac est un lieu de baignade recherché par les mongols. Les roches blanches en arrière plan sont naturelles mais nous n’avons pas trouvé l’origine de ce changement de couleur soudain.

Et voici la route dite du milieu terminée. Cela repose la mécanique, et les hommes.

Troupeau de chameaux en liberté totale juste en bordure de route. Vous pourrez noter également que l’eau crée rapidement quelques fossés naturels, qui ne favoriseront pas la stabilité de la route dans les années à venir (les mois …)

Quelques dunes de sables apparaissent

Le fossé sur la droite de la route a pour objectif de collecter les eaux de pluie de l’immense surface sur la droite et d’évacuer cette eau vers la partie gauche en évitant que la route parte avec. Quand il pleut en Mongolie, par moment la quantité d’eau est colossale

Transit de moutons

Une bergère, à cheval, avec des bottes à talon SVP ! Cela ne doit pas être facile dans cet environnement.

A l’entrée d’Ulaangom, un cimetière beaucoup plus concentré que ce à quoi nous sommes habitués. Pas de doute, nous sommes près d’une grande ville (22300 habitants)

Nous bivouaquerons à l’entrée de la ville.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.