Nous nous rendons aujourd’hui à Fâtima, ville où se trouve le plus grand sanctuaire catholique du pays et l’un des plus importants au monde. L’apparition à plusieurs reprises de la Vierge en 1917 à 3 jeunes bergers a généré les fondements du lieu.

La basilique Notre Dame du Rosaire est un grand centre de pèlerinage marial catholique. Elle a été construite de 1928 à 1953 sur le lieu où jouaient les bergers.

Elle est de style néobaroque avec un péristyle en arc de cercle.

A l’intérieur de la basilique, on peut voir les tombes des trois jeunes bergers : Jacinta et Lúcia, enterrées côte à côte, et Francisco un peu plus loin. Jacinta et Francisco sont décédés jeunes en 1920 et 1919 de la grippe espagnole. Ils ont été béatifiés en 2000 et canonisés en 2017. Lúcia est décédée en 2005 à 97 ans et son procès en béatification est en cours.

En sortant de la basilique, on découvre l’immense esplanade de 540 m x 160 m qui peut accueillir 300 000 pèlerins.

La petite chapelle dans le fond remplace aujourd’hui le chêne vert au sein duquel ont eu lieu les apparitions. Le chêne a disparu suite aux multiples prélévements réalisés par la population aux fins de relique lors des premières apparitions. A l’intérieur de la chapelle trône la statue de Notre-Dame de Fâtima.

Juste à côté, les pèlerins peuvent allumer des cierges de toutes dimensions au sein d’un immense “barbecue” qui a pour mission, semble-t-il, de les faire fondre rapidement et ainsi de libérer de la place pour les suivants…

Certains pèlerins parcourent le chemin qui mène à la petite chapelle à genoux.

Peu de monde aujourd’hui sur l’esplanade

Une statue de Jean-Paul II et un Christ gigantesque se trouve devant l’église Da Santissima Trindade consacrée en octobre 2007. Elle est donc dédiée à la Sainte Trinité.

Elle peut accueillir près de 9000 fidèles sur une surface de 40 000 m2. C’est la quatrième plus grande église catholique dans le monde en capacité. Elle a été entièrement financée par les dons des pèlerins. L’ambiance doit être assez particulière lorsqu’elle est remplie de fidèles.

Etonnant cette vision, non ?

En contrebas se trouve un miroir d’eau, image de la condition baptismale

et un musée dédié à l’histoire des apparitions.

Jacinta et son frère Francisco

La couronne qui est posée sur la tête de Notre-Dame de Fâtima lors des grandes processions mariales.

Il faut imaginer ce long couloir d’accès à de multiples chapelles lors des rassemblements religieux…

De retour sur l’esplanade, nous découvrons cette crèche moderne.

Dernière vue sur la basilique et l’autel extérieur utilisé lors des célébrations en plein air.

Nous avons été vraiment surpris par les capacités d’accueil du site. Il doit y régner une ferveur religieuse extraordinaire lors des grands rassemblements.

Un commentaire
Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.