Tomar a été fondée en 1160 comme quartier général des Templiers au Portugal. Le château abrite le couvent du Christ, un joyau classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Figurant parmi les plus grands monuments manueliens du pays, il est aussi l’emblème de l’histoire portugaise et le symbole de l’Occident chrétien.

Au 12ème siècle, en pleine Reconquête (Reconquista), la frontière entre les Chrétiens et les Maures passait par Tomar. Gualdim Pais, maître de l’ordre des Pauvres Chevaliers de Jésus-Christ (ordre du Temple) y édifia en 1160 un couvent-forteresse qui devint la maison mère de l’ordre au Portugal.

Après avoir franchi la muraille, nous sommes sur une grande esplanade qui donne accès au couvent lui-même

Le couvent comprend de nombreux cloîtres (au moins 7) où se mêlent de nombreux styles de l’architecture portugaise.

La Rotonde des Templiers (Charola dos Templáros) bâtie au 12ème siècle sur le modèle du Saint Sépulcre de Jérusalem est de toute beauté !!! On en a le souffle coupé.

Petite devinette… quel est le prêchoir en trompe-l’œil 😜 !

La nef avec la magnifique fenêtre que nous admirerons depuis le cloître principal appelé Grand Cloître.

D’anciennes fontaines

Le Grand cloître date du 16ème siècle et comprend 2 étages.

Un bel escalier en colimaçon mène à la terrasse

De la terrasse, nous avons une belle vue sur la fenêtre qui est la plus étonnante réalisation de décoration manuelienne du Portugal. Une profusion de détails et symboles orne cette fenêtre (coraux, cordes, algues, câbles, chaînes,…).

Les hébergements, en fonction du statut, se trouvaient soit à l’étage noble

Avec le Christ protecteur

Soit dans les sous-sols…

La cuisine

Le réservoir d’eau, heureusement vide pour la visite 🤣

Les vestiges de l’ancienne salle capitulaire (ou salle du chapitre, est le lieu des réunions quotidiennes de la communauté religieuse)

Une petite promenade dans les jardins

Vue sur la ville de Tomar depuis les remparts

Un dernier regard sur le couvent depuis l’une des nombreuses ruelles de la ville et qui nous ramènera à notre bivouac.

L’immense fortune de l’Ordre a permis de financer les grandes découvertes et son emblème, la croix carrée de couleur rouge, ornera les voiles des caravelles parties sur les mers.

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.