Nous sommes arrivés hier soir sur un bivouac France Passion : La miellerie des Délices au Miel

Un bel emplacement qui domine les vallées environnantes dans un silence absolu. Et un accueil très chaleureux 👍

Ce matin visite très intéressante de la miellerie avec un parcours ludique bien organisé qui se termine face à une armoire-ruche. Nous passerons plusieurs minutes à observer le travail des abeilles et à trouver la reine marquée d’un point blanc.

A la recherche de la reine 😜… pas facile au milieu de toute cette foule

Enfin… on l’a trouvée !! Elle porte effectivement un petit point blanc

Il y a beaucoup d’activité !

Les ouvrières s’activent au-dessus des larves.

Après cette découverte ludique d’une ruche, nous passons à la dégustation des différents miels produits par la miellerie… Pas d’alcool cette fois 😜 !

Nous prenons la route en direction de l’abbaye Notre Dame de Sénanque. Après le vignoble arboisien, nous voilà au milieu de celui du Côtes du Rhône.

Belle vue sur le Mont Ventoux.

Une route escarpée et étroite nous conduit à l’abbaye.

L’abbaye de Sénanque avec ses champs de lavandes… verts ! C’est un peu tôt dans la saison, il faudra attendre encore un peu pour admirer les beaux champs colorés.

L’Abbaye Notre-Dame de Sénanque a été fondée en 1148 par les moines cisterciens de l’Abbaye de Mazan en Ardèche. Notre-Dame de Sénanque est ainsi la 4ème abbaye cistercienne fondée en Provence après le Thoronet, Aiguebelle et Silvacane. Elle apparaît comme l’un des plus pures témoignages de l’architecture cistercienne primitive.

Depuis près de mille ans, l’Abbaye Notre-Dame de Sénanque abrite une communauté de frères cisterciens qui vivent dans la plus pure tradition monastique, selon la règle de Saint Benoît. Sept fois par jour la communauté se rassemble dans l’église abbatiale pour célébrer l’office divin. La journée d’un Frère de Sénanque se partage entre la prière et le travail.

Voici l’ancien dortoir des moines. Il est possible de voir sur le sol la surface qui était dévolue à chacun d’eux.

L’affaissement partiel de la voûte provient d’un tremblement de terre au début du XXème siècle.

La salle d’écriture avec sa cheminée permettant de rentrer verticalement de longs troncs d’arbres. De petites étagères latérales permettaient de poser les pots d’encre et d’éviter que ceux-ci ne gèlent en hiver.

Le cloître où les 6 moines de l’abbaye viennent encore se détendre aujourd’hui.

L’église en cours de restauration. Très sobre au niveau déco, abbaye cistercienne oblige.

La salle capitulaire ou salle du chapitre, lieu de réunion et d’échange entre les moines.

En sortant de la salle capitulaire, le diable veille…

L’abbaye est en pleine restauration tant intérieure qu’extérieure

L’abbaye dispose d’un hôtel pour des temps de retraite.

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.