Nous quittons les belles collines du Douro avec regret. Nous nous dirigeons vers Peso da Régua pour visiter le musée du Douro. Celui-ci se trouve dans les anciens bâtiments de la compagnie royale des vins du Haut-Douro qui révèle la puissance de l’institution au 18ème et 19ème siècle.

En synthèse sur le Porto : sur la centaine de cépages présents dans la vallée du Douro, 31 sont utilisés pour le Porto. Ils sont utilisés pour confectionner différents vins mutés (= fermentation stoppée par ajout d’alcool et passage de l’état pétillant à l’état silencieux) qui seront ensuite vieillis, puis assemblés, ou l’inverse, dans des proportions variables… D’où la richesse et la diversité de ce vin CQFD. A retenir : le Porto est à l’origine de la création des AOC car à un moment, il a quand même fallu cadrer un peu tout cela 😉

Vue sur le Douro depuis la terrasse du musée

Une reproduction d’un bateau nommé “rabelo” qui faisait le transport des tonneaux de vins entre le Haut-Douro et Porto.

A la fin de la visite, nous avons eu droit à un petit verre de Porto ☺…

N’ayant pas abusé du breuvage 😜, nous poursuivons notre route vers Lamego.

Pour nous rendre à Lamego, nous empruntons un tronçon de la route nationale 2. La plus longue route portugaise s’étend sur environ 739 kilomètres de Chaves, située dans le nord près de la frontière avec l’Espagne, jusqu’à Faro en Algarve, au bord de l’océan Atlantique. Elle est également connue sous le nom de “Portugal’s Route 66”.

La route, étroite et très sinueuse, traverse des paysages magnifiques.

Nous arrivons à Lamego où nous passerons la nuit. Après avoir posé le camion, nous partons faire un tour de ville. Nous commencerons par monter au sanctuaire de Notre Dame des Remèdes. Il est avec le sanctuaire de Bom Jesus de Braga déjà visité, l’une des églises de pèlerinage les plus importantes du pays.

Un escalier à double volée de 617 marches interrompu de paliers ornés d’azulejos nous attend pour atteindre le sanctuaire.

Le sanctuaire domine la ville, et même la grue en charge de quelques travaux d’entretien dans le bas de l’escalier…

La cour des rois avec les statues des 18 rois d’Israël appartenant à l’arbre de Jessé.

L’église date du XVIIIème siècle.

A côté de l’église, depuis 1940 ce chataignier est classé arbre d’intérêt public. Il a plus de 700 ans, est malheureusement déjà sec, et le lierre assure maintenant son feuillage !

Ensuite direction le centre ville pour découvrir la cathédrale Sé de Lamego. De la cathédrale romane primitive du 12ème siècle ne subsiste que le clocher carré dont le couronnement date du 16ème siècle. L’intérieur a été refait au 18ème siècle.

Le cloître est de style renaissance.

Nous poursuivons ensuite notre petit tour en ville.

Retour au bivouac par de petites ruelles bien sympathiques.

La direction est donnée 😀

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.