Nous reprenons la piste depuis la cascade de Dynjandi et, à nouveau, les paysages sont variés et magnifiques (désolé pour la répétition)

Les anciens bulldozers, comme tout le matériel inutilisé en Islande, ont une seconde vie. Là, abri à moutons !

Arrivée sur le port de Bildudalur

Sur le port, Geneviève demande à la seule personne présente, où il est possible d’acheter du poisson frais. L’homme lui répond : auprès de moi. Et oui, nous avons eu la chance de tomber sur un patron pêcheur qui nous annonce qu’un bateau va arriver dans 20 minutes. Dix minutes après, un petit bateau arrive et nous assistons à son déchargement.

Une pleine cargaison de morue

immédiatement traitée avec de la glace.

Morue que les sternes arctiques ont vite repérée (agrandissez la photo en cliquant dessus pour bien voir la sterne)

Préparation de nos filets par le patron lui même. Nous les dégusterons juste grillés au barbecue dans l’heure qui suit et ce fut délicieux. Nous aurons aussi droit à un foie de morue inséré dans l’estomac (vidé et lavé) de la morue que nous cuirons 20 minutes dans de l’eau salée selon les indications du patron. Sublime !

Sur les conseils du patron pêcheur, nous reprenons la piste en direction de la pointe de la péninsule. Quelques belles plages s’offrent à nous, mais nous n’avons pas le temps de nous baigner …

Puis nous nous dirigeons vers le fjord suivant

Certains tentent l’Islande en vélo. Il faut une grosse motivation car de fjord en fjord, c’est +500 mètres / – 500 mètres avec des pentes entre 10 et 14% …

Un ancien bateau de 1912 construit en Norvège est échoué sur une des plages au fond du fjord de Patreksfjordur.

La nature est en train de l’intégrer

La piste se poursuit vers Latrabjarg

Les nuages jouent à saute-mouton avec les montagnes en cette fin d’après-midi (désolés pour les reflets)

puis nous entourent

et nous arrivons en vue des célèbres falaises

Mais que font-ils ???

Ils regardent macareux et pingouin torda qui nichent sur ces falaises de 200 à 400 mètres de haut. Elles abritent des millions d’oiseaux.

Fin de journée après cette petite sortie ornithologique et bivouac toujours difficile

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.