Ce matin, nous partons à la découverte de la Ligne de Staline.
Cette dernière a été construite entre 1928 et 1938 le long de la frontière de l’URSS, de la Baltique à la mer Noire. C’est l’équivalent de notre ligne Maginot.

À la suite du pacte Molotov-Ribbentrop et de la conquête des pays baltes et d’une partie de la Pologne par les Soviétiques en 1939-1940, Staline prend la décision d’abandonner la ligne au profit de la ligne Molotov censée protéger les nouvelles frontières de l’URSS, plus à l’ouest.

Certains généraux estimaient qu’il fallait garder la ligne Staline en plus de la ligne Molotov, au cas où cette dernière serait forcée

L’invasion de L’URSS par l’Allemagne en 1941 prend les Soviétiques de court, leur nouveau système de défense n’étant pas encore achevé. Toutefois certains ouvrages de la ligne Staline, opérationnels, contribueront à ralentir la progression des troupes allemandes.

Il reste aujourd’hui un musée en plein air où sont présentés des chars, des avions, des camions, des canons, …
On y trouve également plusieurs éléments de fortification intéressants, allant des bunkers aux batteries anti-aériennes, à des tranchées, des murs anti-chars ou simplement des guérites de surveillance.

Et voici une photo du fameux missile SCUD

Un train blindé

La marque des camions

Comme le crocodile…. il est à l’affût et prêt à surgir !!!

Le site a été inauguré en 2005 avec de nombreuses attractions. Aujourd’hui, il mériterait une cure de rajeunissement comme pour le camping 😊.

Un groupe de camping-cars français arrivent sur notre lieu de bivouac… quelle surprise ! Ils font partie d’un voyage organisé par Orcada.

Nous nous retournons sur Minsk pour visiter demain une usine de tracteurs.

Après un orage assez violent, nous voilà posés sur le parking des tracteurs biélorusses.

Le ciel se dégage en soirée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.