Ce matin, comme cette nuit, le vent souffle fort et le rangement des tentes des voyageurs n’est par facile. Celles-ci ont été immobilisées par de grosses pierres comme on peut le voir sur la photo

Nous prenons la piste F894 qui part de notre bivouac pour accéder à la caldéra du volcan Askja. La piste traverse des champs de lave très tourmentés

Départ en rando depuis le parking où se termine la piste

Nous arrivons au bord d’un petit cratère plus récent qui se nomme Viti et dont le fond est rempli d’une eau laiteuse. De petites pierres ponces flottent à la surface.

Dans le fond on aperçoit une coulée de lave noire assez récente

Vue sur le lac qui occupe environ 20% de la superficie de la caldera

qui est immense (environ 10 kilomètres de diamètre)

Le vent souffle très fort

 

et il faut cramponner les photographes pour qu’ils ne s’envolent pas !!!

En raison du vent, la température ressentie n’est pas très élevée …

Sur le chemin du retour vers le parking, quelques belles taches rouges

Arrivée au parking où un minibus typiquement islandais est arrivé

Nous repartons par la F894 vers Dreki

Vue sur le camping de Dreki où nous avons bivouaqué

Nous prenons ensuite la piste F910 vers l’Est avec un ciel très chargé

Nous croisons la puissante rivière Jökulsá á Fjöllum, toponyme islandais signifiant ” Rivière glaciaire des Montagnes ”

 

La piste n’est pas très roulante par moment … (sans être cassante)

Nous doublons 3 jeeps en raid en train de faire le point

Des cairns sophistiqués balisent parfois la piste

et nous arrivons à notre bivouac du jour

peu fréquenté et qui nous offrira sa cascade d’eau bien chaude, un vrai bonheur après cette journée de piste. Nous passerons 2 heures dans l’eau

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.