Nous quittons Delft et c’est moi qui conduit aujourd’hui. Remarquez la concentration dans le regard 😜…

Les carrefours giratoires hollandais sont très astucieux. Afin d’éviter d’empiéter sur la voie intérieure, Chacun garde sa file. Cela évite les queues de poisson au moment de la sortie du carrefour 😇…

Aux embouchures des trois grands fleuves, les provinces de Hollande-Meridionale et de Zélande offrent sur la mer du Nord une succession d'îles et d'estuaires et forment un large delta. Le Rhin traverse le pays en formant deux bras : le Nederrijn et le Waal.

Terres gagnées sur la mer par les alluvions, Les îles du Delta ont une altitude en-dessous du niveau de la mer ou à moins de 5 m d’altitude. En 1953, un raz de marée rompit les digues en plusieurs endroits, submergeant les îles et faisant de nombreuses victimes. Afin d’éviter qu’une nouvelle catastrophe ne se reproduise, il a été décidé de construire 4 barrages principaux et plusieurs barrages secondaires situés en arrière qui ferment les estuaires. Les travaux ont duré de 1956 à 1997. Le barrage de lEscaut au Rhin a été terminé en 1975 et s’étire sur 37 km.

En cas de tempête ou lorsque le niveau de l’eau atteint la côte d’alerte, la fermeture de l’estuaire le plus large (9 km) et le plus profond (40 m) du Delta préserve la zone.

Synthèse poétique de la côte hollandaise que nous partageons …

Avant de quitter les Pays-Bas, nous visitons la jolie ville de Middelbourg entourée de canaux et qui a conservé ses petites venelles et courettes blotties entre les maisons. Ce fut une riche cité commerciale dès le 15ème. Elle continua de prospérer aux 17ème et 18ème siècles grâce à la compagnie des Indes qui y possédait un comptoir

Nous voilà maintenant en Belgique. Nous longeons la ville d’Ostende à la recherche d’un bivouac. Nous sommes surpris par ces longues barres d’immeubles qui bordent les plages. Ostende a eu un riche passé puisque les souverains belges aimaient y séjourner. Les fastes de la Belle Époque sont loin… Elle est malheureusement devenue le symbole du bétonnage à outrance. Les constructions se succèdent en front de mer, sans respiration…

Tous les accès à la mer étant interdits, nous avons bivouaqué sur un parking… près de la mer

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.