Nous commençons la journée par la piste F249 sur la rive sud de la rivière Markarfljot pour aller à son extrémité, Porsmörk

Sur ce type de piste, il est indispensable de dégonfler les pneus pour le confort des passagers et du matériel. Une petite halte s’impose donc et c’est parti pour le dégonflage. Pour information nous passerons de 3.5 bar AV et 5.7 bar AR à 2.1/4.0, ce qui augmente d’autant la surface du pneu en contact avec le sol et évite donc de descendre dans tous les trous de la route.

Sur la route, nous nous arrêtons pour visiter une cascade peu connue et absente des guides, Nauthusagil

Celle-ci se situe au fond d’une faille dont voici l’entrée

et quelques photos du parcours sur environ 500 mètres

Par moment il faut s’aider des chaînes et cordes mises en place pour progresser

A l’extrémité accessible de la faille, on trouve cette jolie cascade que nous ne pourrons vous montrer en intégralité sur une seule photo car l’endroit n’est pas bien vaste (une petite dizaine de mètres tout au plus)

Puis c’est le retour. Vous constaterez que l’endroit est assez humide … Il faut souvent progresser dans l’eau

Nous reprenons la piste, et ses multiples gués, petits et grands

vers la langue glaciaire Gigjökull du célèbre Eyjafjallajökull qui paralysa la trafic aérien en 2010 pendant quelques semaines.

Il y a quelques dizaines d’années, le glacier descendait jusqu’où nous sommes. Il subsiste un bout de glacier sur la gauche et une faille avec une petite cascade sur la droite

Voici l’extrémité de la langue glaciaire Gigjökull

La fonte de la glace génère l’eau qui facilite le glissement du glacier vers le bas sous son propre poids

Retour vers les camions pour le déjeuner sur place

et ensuite poursuivre notre route vers notre destination du jour

Le dernier gué à franchir avant d’arriver sur le lieu de notre bivouac est un peu plus important que les autres. En regardant attentivement la photo, vous verrez que la voiture en face n’a plus de roue à l’avant gauche, celle-ci ayant été cassée lors de la traversée. Une solution de fortune (pas facile de redresser une jante en aluminium …) sera mise en place par le propriétaire le lendemain mais la voiture fera toujours beaucoup de bruit en roulant.

Le bivouac de ce soir, comme toujours, très sympathique

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.