12 juin, nous poursuivons notre route en direction d’Irkoutsk.

Petite pause dans une petite ville pour faire quelques courses. Images insolites : des vaches rentrent dans la cour d’un immeuble

Après l’orage…un bel arc en ciel !

L”état des véhicules russes est très surprenant …

Un vrai garde barrière

Les trains de marchandises sont très longs. On a compté 72 wagons qui peuvent porter 2 containers !

La transsiberienne

On se croirait chez nous

Le bivouac du soir sera au milieu du clairière… en compagnie des moustiques 😕

13 juin, nous reprenons la route et toujours les travaux sur la transsibérienne

On commence à voir des troupeaux de vaches

Une belle église sur le bord de la route

Et nous voilà à Irkoutsk 😊 !

Nous bivouaquons sur un parking en plein centre ville

et nous allons dîner dans un restaurant mongol afin d’avoir un avant-goût de la cuisine locale

Ce fut délicieux !!

14 juin. La nuit fut infernale : musique à fond, running de voitures en permanence, courses folles de voitures dans le boulevard et cela jusqu’à 3h 30 du matin…😨

Ce matin nous devons faire établir nos visas pour la Mongolie car nous n’avons pas eu le temps matériel de les faire faire en France. Grosse frayeur au moment de préparer tout le dossier, je n’avais pas imprimé les attestations d’assurance en dehors de celle concernant la Russie …oups 😨 !

Pas d’inquiétude, on va les trouver dans la Dropbox et on va les éditer avec notre imprimante portable 😁. Que nenni…on a déjà un mal fou à les retrouver et ensuite…l’imprimante ne fonctionne pas et elle est toute neuve 😭 ! Heureusement, Christine a la même imprimante et nous pouvons enfin imprimer les attestations…ouf!

Nous partons donc en direction du consulat de Mongolie avec tous nos documents. Cela prendra en tout 20 mn pour établir 4 visas et …sans nous réclamer les attestations d’assurance 😉 ! Nous voilà prêts pour découvrir la Mongolie !

Avant nous allons visiter Irkoutsk, qui est située au centre de la Siberie. A partir du XVIII siecle, Irkoutsk a connu le même sort que de nombreuses villes de Sibérie en devenant un lieu d’exil. En particulier, des officiers issus de la noblesse qui déclenchèrent le 14 décembre 1825 une insurrection contre l’aristocratie tsariste et ke servage. On les appela les decembristes et ils passèrent trente longues années au bagne, dans les prisons et à Irkoutsk à leur libération. Leur présence contribua à développer culturellement la ville.

Il reste de belles maisons en bois

Certaines penchent du côté où elles vont tomber…

Nous nous dirigeons vers l’office du tourisme afin de glaner quelques informations. Nous décidons de prendre un guide afin de nous faciliter la découverte de la ville. Ce sera une guide.

Alexandre II, père de Nicolas II, est à l’initiative du transiberien qui a permis de sortir la Sibérie de son isolement.

La ville en elle-même n’est pas très jolie, très polluée par les gaz d’échappement et les usines environnantes. Quelques bâtiments meritent tout de même le détour. Les trottoirs sont en piteux état. L’eau de la ville n’est pas potable et les habitants soit la font bouillir soit achètent des bouteilles d’eau.

Il y a plein de petits minous blancs sur les trottoirs qui tombent des arbres. Cela donne l’impression qu’il y a de la mousse au sol

2ème nuit sur le parking qui sera aussi bruyante que la précédente… On part demain matin en direction du lac Baïkal, loin de la pollution !

Un commentaire
  1. Nous quittons la Russie qui fut une belle decouverte. Nous entrons en Mongolie, suite de notre périple.
    Bises de nous 2

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.