Le 9 septembre, dans la matinée, nous prenons la direction de Versailles. En route pour 282 km, cela nous change des 60 km journaliers que nous faisons en moyenne depuis notre départ 😂😂 !

Nous voilà arrivés au camping Huttopia. Électricité, piscine, douche à volonté, … 40€ la nuit 😥

10 septembre, ce matin nous nous levons à l’aube… 7h30 🤣🤣🤣 ! Nous allons visiter le château de Versailles. Louis XIV nous attend.

Le château de Versailles fut la résidence des rois de France Louis XIV, Louis XV et Louis XVI. Le roi et la cour y résidèrent de façon permanente du 6 mai 1682 au 6 octobre 1789, à l’exception des années de la Régence de 1715 à 1723. Avant Versailles,  le palais royal se trouvait au Louvre.

Le château et son domaine visaient à glorifier la monarchie française.

Nous visitons les différentes salles du château ouvertes au public.

Premier salon du Grand Appartement du roi, le salon d’Hercule a été créé à la fin du règne de Louis XIV.

Le salon d’Hercule

Le salon de Venus constituait le principal accès au Grand Appartement du roi via l’escalier des Ambassadeurs aujourd’hui détruit.

Le salon de Vénus

A l’origine le salon de Mercure était la chambre de parade du Grand Appartement du roi.

Le salon de Mercure

Ce salon, œuvre de Jules Hardouin-Mansart, exalte les victoires militaires face à l’Allemagne, l’Espagne et la Hollande et qui aboutirent à la paix de Nimègue.

Le salon de la guerre

Cette vaste galerie de 73m de long, 10,50m de haut et 12,30m de large fût construite par Jules Hardouin-Mansart. La galerie est revêtue de 357 glaces, soit 21 glaces à chacune des 17 arches faisant face à 17 fenêtres.

La galerie des glaces

Chaque jour avaient lieu les cérémonies du « lever » et du « coucher » du Roi, auxquels assistaient une centaine de personnes (officiers de la chambre et de la garde-robe, courtisans, diplomates, gouverneurs)

La chambre du Roi

La chambre est la pièce principale de l’Appartement de la Reine. Elle y dormait souvent rejointe par le roi. Elle y accordait ses audiences privées.

La chambre de la Reine

A la demande du roi Louis-Philippe, l’ancienne salle des gardes a été consacrée à la glorification de Napoleon 1er.

Salle du Sacre

La galerie des Batailles est le premier lieu voulu par le roi Louis-Philippe pour son musée de l’histoire de France et dédié à toutes les gloires de France.

La galerie des Batailles

Nous quittons le château par ce beau couloir. La visite se poursuit dans les jardins.

Le parc du château de Versailles s’étend sur 815 ha, contre plus de 8 000 ha avant la Révolution française, dont 93 ha de jardins.

La réalisation du jardin a été confié à André Le Nôtre en 1661 et a nécessité 40 ans de travaux. Il est agrémenté de 55 fontaines et bassins.

Si vous regardez attentivement cette photo, vous y verrez comment Le Nôtre a joué avec les perspectives

Une petite faim se fait sentir. Marc fait la queue à cette petite guinguette ombragée.

Il revient avec un beau hot dog …

… grosse déception, le hot dog est au fromage 😭😭😭 ! Ce qui n’est pas habituel du tout 🤔 et quand on connait son amour pour le fromage … Direction la poubelle.

Le bassin des enfants dorés
Magnifique chêne pédonculé qui a été planté sous le règne de Louis XIV.
Le parterre de l’Orangerie ponctué de mai à octobre de 1200 bacs en bois contenants orangers, citronniers, grenadiers, lauriers roses…

Louis XVI et sa famille quitte Versailles le 6 octobre 1789. Au début de 1791, les tableaux, les glaces et tous les emblèmes trop explicites de la royauté sont décrochés des murs et des plafonds. Les œuvres d’art sont envoyées au Louvre, devenu le musée central des arts en 1792.

La Convention, le 10 juin 1793, après la chute de la monarchie, vend à l’encan le mobilier du château, 17 182 pièces qui vont de l’argenterie aux boutons de porte

Napoléon 1er et Louis XVIII ont souhaité préserver le château en entreprenant des travaux de restauration.

En 1833, le roi Louis-Philippe décide, pour sauver Versailles de la ruine, de le transformer en un musée de l’histoire de France célébrant les conquêtes militaires de l’Ancien Régime, de la Révolution française, de l’Empire et même de la Restauration.

La visite se termine par la galerie des carrosses qui se trouvent dans les anciennes écuries royales

Berline “la Brillante” réalisée pour le sacre de Napoléon 1er
Char funèbre de Louis XVIII

Notre sentiment sur le château de Versailles : peut-être que notre imaginaire avait mis la barre trop haut mais globalement nous sommes déçus. Une toute petite partie du château lui-même se visite, la plupart des pièces ne contient aucun mobilier, plusieurs secteurs ne sont accessibles que lors de visites événementielles, … Si l’on retire les nombreux tableaux exposés, il ne reste que peu de points d’intérêt (voir pour exemple l’escalier ci-dessous)

certaines pièces sont même entièrement vides

Nous avons visité de nombreux châteaux en Europe et en Russie et beaucoup ont suscité en nous un émerveillement que nous n’avons pas ressenti ici.

Il reste que les jardins sont gigantesques et très agréables à parcourir. La maîtrise de Le Nôtre dans la gestion des perspectives est exceptionnelle.

Le lendemain, 11 septembre, un petit peu de route en direction de St Malo et pour notre bivouac de ce soir, nous nous arrêterons dans une ferme cidricole. Au programme : cidre, poiré standard et méthode champenoise, calvados, pommeau, jus de fruits et visite de la cuverie.

Tom a retrouvé ses copines 😉
La pommeraie locale
Un commentaire
Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.