24 au 27 juin : Balade dans le New Brunswick
30 juin et 1er juillet : La Gaspésie (1/3)

180930 km : Aujourd’hui nous allons nous plonger dans l’histoire de l’Acadie en visitant le village historique acadien de Bertrand (c’est le nom du village 😉).

Situées à l’extrémité Est du Canada, les régions acadiennes sont réparties dans les quatre provinces de l’Atlantique : l’Île-du-Prince-Édouard, le Nouveau-Brunswick, la Nouvelle-Écosse, ainsi que la province de Terre-Neuve-et-Labrador.

L’histoire de l’Acadie débute en 1604, lorsque Dugua, Sieur de Mons, et Samuel de Champlain, accompagnés de 80 colons français, s’installent sur l’Île Sainte-Croix (située entre l’actuel Nouveau-Brunswick et le Maine). Ils fondent, en 1605, Port-Royal en Nouvelle-Écosse (visité le 14 mai 🙂), qui deviendra le premier établissement français permanent en Amérique. En 1713, la région est reprise par les anglais. Le traité d’Utrecht met fin à la guerre de 7 ans entre la France et l’Angleterre.

À la suite de la victoire britannique, une partie des colons français d’Acadie reste sur leurs terres. La Grande-Bretagne désire angliciser la région qui est alors catholique et francophone.

Les Acadiens refusent très majoritairement de prêter allégeance à la couronne britannique. Sur les 13 000 Acadiens présents dans la région, plusieurs milliers se réfugient dans d’autres provinces, et près de 8 000 Acadiens sont déportés entre 1755 et 1763 dans plusieurs colonies britanniques d’Amérique du Nord ou renvoyés en France. En 1763, le traité de Paris scelle la victoire anglaise sur les forces françaises et la Nouvelle-France est cédée à la Grande-Bretagne. L’ensemble du territoire canadien appartient désormais aux Britanniques. L’Acadie n’existe plus… Les Acadiens ont qualifié de « Grand Dérangement » cette période sombre  de leur histoire.

Après 1763, certaines colonies acadiennes seront autorisées à se reformer, principalement au Nouveau-Brunswick.

L’Acadie du Canada atlantique, formée donc par les provinces du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse, de l’Île-du-Prince-Édouard et de Terre-Neuve-et-Labrador, compte aujourd’hui plus de 300 000 Acadiens et Acadiennes. L’Acadie dispose d’un drapeau (bleu, blanc, rouge, avec une petite étoile jaune dans le haut du bleu), d’un hymne national, d’armoiries, symboles de son identité culturelle. Le Nouveau-Brunswick est la seule province reconnaissant les deux langues officielles du Canada (anglais et français). Les Acadiens représentent 30% des habitants de cette province.

Le village historique acadien, inauguré en 1977, recrée la vie du peuple acadien de 1770 à 1949. Plus de 60 bâtiments (maisons, bâtiments agricoles et commerciaux), en majorité originaux, sont disposés le long d’un parcours d’environ 2,5 km.

Les bâtiments proviennent tous du Nouveau-Brunswick. Ils ont été déplacés de leur emplacement originel et reconstitués pierre par pierre sur le site du parc. Le village a gagné le «Phoenix Award» et le «Prix Attractions Canada» 2001/2002.

L’ambiance de village est très  bien reconstituée dans un environnement bucolique.

Chaque lieu est animé par des personnes habités par leur personnage. Ils sont habillés en costumes d’époque et font revivre les coutumes ancestrales et les métiers traditionnels. Ils jouent le rôle des personnes qui ont réellement vécu dans ces murs et nous racontent leurs conditions de vie.

Pour s’occuper pendant l’hiver, les femmes faisaient des tapis à partir de vieux tissus.

Ici, on fabrique les petites lamelles de bois appelées « bardeaux » utilisées pour murs et toitures (tous les outils, matériels et ustensiles de cuisine utilisés dans le parc pour les animations sont majoritairement d’époque).

Elles servent à isoler parfaitement la maison des intempéries et peuvent durer cent ans grâce à l’usage de cèdre du Canada.

Le magasin général

Le fabricant de seaux en bois

L’imprimerie du Moniteur Acadien qui fut le premier journal acadien. Il paraît de juillet 1867 à fin 1926.

On poursuit notre balade dans le parc.

et nous arrivons dans une maison où les femmes tressent la paille pour en faire des chapeaux.

Il est midi… la cloche du village sonne !

Une autre vue sur le village.

Nous avançons dans le temps et nous voilà fin 19ème – début du 20ème siècle. L’arrivée des machines a soulagé le travail du tonnelier.

Nous assistons à la fabrication d’une douve (lame de bois de forme complexe permettant de réaliser un tonneau)

La scie ronde rotative qui permet de couper les douves en arrondi.

La machine pour la mise en place des cerclages.

Et toujours, cette ambiance bucolique si bien rendue.

Un vendeur de poêles en fonte.

Moi aussi, je veux être sur la photo 🤣…

Et moi aussi 🤣 !!

La station service date des années 1930.

Notre parcours s’achèvera en 1949. Les maisons sont plus modernes et surtout plus confortables !

Nous voilà revenus au 21ème siècle… fin de la visite !!

Le parc est tellement intéressant, le personnel si sympathique et plein d’humour que nous avons pris un immense plaisir, pendant 2 jours, à nous laisser transporter dans le temps. Et surtout la visite était entièrement en français. Quel bonheur pour nous… même avec l’accent canadien 😉 !! Les conditions de vie de ces hommes et femmes étaient très rudes avec en moyenne 8 à 10 enfants par famille !! Cette natalité encouragée par le clergé et les édiles locaux constituait l’arme ultime contre l’agression et l’assimilation. Les Acadiens appelaient cela la « revanche des berceaux ».

Avant de partir, un petit rappel plein d’humour 🤣 !

Une petite halte imprévue pour admirer ce rocher qui nous a fait de l’œil depuis le bord de la route. Il s’agit du rocher de Pokeshaw.

Il y a plein de cormorans à aigrettes, de guillemots à miroir, de petits pingouins et de mouettes tridactyles qui nichent au sommet. Ils ne risquent pas d’être attaqués par des renards ou autres prédateurs 😁 !

Notre bivouac du soir sera encore en bord de mer 😊.


En savoir plus sur Home 4x4

Subscribe to get the latest posts sent to your email.

24 au 27 juin : Balade dans le New Brunswick
30 juin et 1er juillet : La Gaspésie (1/3)

4 Commentaires

  1. JC 02/07/2024 à 23h06- Répondre

    👍😘

    • Marc et Geneviève 03/07/2024 à 1h39- Répondre

      Belle visite !

  2. Caroline et JP 02/07/2024 à 21h22- Répondre

    Souvenirs, souvenirs … bizzzz depuis l’Equateur .

    • Marc et Geneviève 04/07/2024 à 16h29- Répondre

      On arrive, on arrive 😉 ! Bises de nous 2

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


En savoir plus sur Home 4x4

Subscribe to get the latest posts sent to your email.