Après la découverte en bus de Saint-Pétersbourg, aujourd’hui nous décidons d’admirer à pied toutes les splendeurs de cette ville.

Cela commence par un déjeuner sympathique dans un vieil appartement transformé en restaurant. C’est assez mignon et décoré avec goût.

Et nous voilà dans les rues de Saint-Pétersbourg.

La cathédrale Saint Isaac que vous avez reconnu mais sous le soleil cette fois.

Au loin, le bâtiment de l’Amirauté avec sa belle flèche dorée

Le parc à proximité

La cathédrale Notre-Dame de Kazan doit son nom à une icône considérée comme protectrice de la dynastie des Romanov. Inspirée de Saint Pierre de Rome, la cathédrale est imposante avec son dôme de 76 m de haut et ses 96 colonnes en hémicycle. Après la victoire des Russes sur les armées de Napoléon, elle devint un mémorial de la guerre contre les Français. Durant l’époque soviétique, elle fut transformée en un musée de l’Athéisme (encore un 😊) et rendue au culte au début des années 1990.

Le bâtiment des machines à coudre Singer

Gostiny Dvor est une des plus grandes galeries marchandes du monde. A l’intérieur on trouve des centaines de boutiques en tout genre de la plus chic à la plus cheap. Cette immense galerie marchande du 18ème siècle résulte d’une demande des commerçants qui redoutaient les incendies.

Un groupe de musiciens de rue très bien équipé

Un des théâtres de la ville

Hommage à Catherine II

Venise, mais en plus grand…

De belles sculptures équestres

Et toujours de magnifiques bâtiments dans toutes les rues

L’obélisque aux héros de Leningrad

L’inscription en haut du bâtiment rappelle par ailleurs la distinction de ville héroïque attribuée à Leningrad, l’ancien nom de Saint-Pétersbourg. La ville a subi dès septembre 1941 un siège de 900 jours qui faisait partie du plan famine mis en place par les Allemands pour exterminer par la faim tous les soviétiques. Le pianiste Dmitri Chostakovich composa la 7ème Symphonie intitulée Leningrad au patriotisme gigantesque. Elle fut interprétée à Leningrad le 9 août 1942 en plein blocus. Cette œuvre est considérée comme un hymne à la résistance. Fin 1944, au moment de la défaite allemande, la ville avait perdu un million d’habitants soit 1/3 de sa population. Ce siège est le plus long de l’histoire moderne après celui de Sarajevo au début des années 1990 qui a duré 1425 jours.

Une entrée de métro

Le métro de Saint-Pétersbourg est le plus profond du monde. L’escalier mécanique permet de descendre en 2 minutes et 28 secondes précisément. C’est long, très long … La ville dispose de 5 lignes de métro. Il ne constitue pas toujours une solution idéale car les stations sont assez éloignées les unes des autres.

Une station

Un petit goûter avant de poursuivre

Cest reparti !

Hommage à Pouchkine, le plus célèbre des écrivains russes

Le musée de la Russie

Des palais, des canaux et des parcs

Avec de jolies fontaines

Vue sur la Neva

Le pont de l’Annonciation

Le pont des soupirs 😉

Beaucoup, beaucoup de chinois, dont un groupe de quelques dizaines attend ici pour traverser en sortant du musée de l’Ermitage

Vue sur la forteresse Pierre-et-Paul au soleil couchant sur la Neva

Nous rentrons au camion pour sortir Tom et manger, et nous revoilà au centre-ville car ce soir nous avons une balade en bateau pour découvrir Saint-Pétersbourg de nuit depuis la Neva.

Quelques vues en allant à l’embarquement

Nous quittons le quai à 23h50 dans un petit chenal

Et nous voilà sur la Neva

Le navire AURORA qui, dans la nuit du 25 octobre 1917, tira un coup de canon à blanc qui déclencha l’assaut du Palais d’Hiver et entra ainsi dans la légende de la Révolution.

Les illuminations le long de la Neva sont superbes

La forteresse Pierre-et-Paul

De nombreux bateaux de touristes attendent l’ouverture des ponts…. Nous ne sommes pas seuls 🤔 !!! Cela commence vers 1h00 du matin

La vidéo de la levée du pont

https://youtu.be/HBsTir7WF5M

Un autre pont

Il est presque 2h00 du matin, tout le monde rentre. C’est assez amusant de voir tous ces bateaux à la queueleuleu. Heureusement, nous sommes hors saison 😊… En été, il doit y avoir des embouteillages monstres sur la Neva 😂😂

La croisière nous a été présentée comme romantique avec un saxophoniste pour l’agrémenter. En fait, nous ne verrons la musicienne qu’à son arrivée. Elle s’installera ensuite à l’intérieur,au chaud, devant un micro, et nous l’entendrons grâce aux haut-parleurs disposés sur le pont. Ce fût néanmoins agréable.

Cest fini. Il nous reste à rentrer au camion sans transport en commun compte tenu de l’heure. Nous ferons donc appel à Yandex, l’Uber de la Russie. Seul problème : comme maintenant et pour environ deux heures tous les ponts sont levés pour laisser passer les gros navires, nous ferons un très grand détour et nous arriverons au camion à 3h00 du matin. Belle journée mais nous sommes éreintés.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.